Les Enseignements à l’Université Kongo

 

Les enseignements et la recherche à l’Université Kongo  se font au sein des facultés, sous la direction du Doyen de la faculté, qui reçoit lui-même les orientations du Secrétariat Général Académique. En particulier le Secrétaire Académique Inter facultaire (SAIF) et les Appariteurs qui, eux, sont permanents sur le site universitaire. Ce sont donc les interlocuteurs tout indiqués de l’enseignant durant son séjour sur le site.

L’Université Kongo organise actuellement des enseignements dans 6 facultés : Sciences Economiques et de Gestion, Droit, Polytechnique, Médecine, Agronomie et Lettres & Sciences Humaines. L’Université Kongo a formé et fourni sur le marché d’emploi 2.224 diplômés.

Les enseignements et la recherche à l’UK se font au sein des facultés, sous la direction du Doyen de la faculté, qui reçoit lui-même les orientations du Secrétariat Général Académique. En particulier le Secrétaire Académique Inter facultaire (SAIF) et les Appariteurs qui, eux, sont permanents sur le site universitaire. Ce sont donc les interlocuteurs tout indiqués de l’enseignant durant son séjour sur le site.

L’Université Kongo organise actuellement des enseignements dans 6 facultés : Sciences Economiques et de Gestion, Droit, Polytechnique, Médecine, Agronomie et Lettres & Sciences Humaines.

L’Université Kongo a formé et fourni sur le marché d’emploi 2.224 diplômés.

Ce que l’Université Kongo  attends  des enseignants 

  1. a) Sur le plan des enseignements et des évaluations

Des Enseignants qualifiés et des enseignements de qualité

            L’Université Kongo  se veut une université d’excellence, et cela doit se manifester de manière plus concrète au niveau de la qualité des enseignements qu’elle assure à ses étudiants. Ainsi, procède-t-elle à une sélection rigoureuse des enseignants invités à prester à son sein. C’est donc avec fierté que l’U.K. a placé sa confiance en vous et peut donc vous compter parmi les excellents enseignants sélectionnés pour contribuer à cette formation excellente qu’elle tient à assurer à la jeunesse. Pour cela, elle Souhaite  vous voir tenir à cette noble mission en gardant à l’esprit ce vœu ardent tout au long de vos enseignements.

Des Enseignants compétents et dévoués

 Pour  une communication plus aisée avec les étudiants, l’U.K. souhaite que l’enseignant fasse des cours avec des exposés à caractère magistral accompagnés d’un support mis à jour. La fréquentation des bibliothèques pour compléter les notes de cours doit être encouragée, voire imposée. L’enseignant voudra au préalable communiquer aux étudiants les objectifs de son cours, le plan, la méthodologie qu’il entend suivre et la bibliographie indicative. Le petit nombre d’étudiants doit favoriser une bonne transmission par les Enseignants et une bonne assimilation par les étudiants des matières.

Des cours bien et totalement  assurés …

Les étudiants de l’UK ont une soif ardente d’apprendre, et d’être bien formés. Pour ce faire, le contenu de votre cours devra être consistant, et actualisé. Il doit être développé pendant au moins ¾ du nombre d’heures théoriques prévues au programme. L’Enseignant est donc invité à ne pas « bâcler » le cours et à l’assurer lui-même.

C’est une exigence pédagogique, et une question d’éthique. Une exigence pédagogique car le volume horaire de chaque cours indique le temps nécessaire pour que ce dernier soit bien enseigné, et compris par les étudiants. Tout Enseignant devrait en faire sa préoccupation personnelle. Une question d’éthique aussi parce que l’Université paie l’Enseignant en fonction du nombre d’heures effectivement prestées. A cet égard, faire dicter un cours de 75 heures, par exemple, pour  venir l’expliquer par la suite en 6 heures est une approche que l’Université n’accepte pas.  Dans le même ordre d’idées, l’Université n’accepte pas que les cours théoriques soient assurés par des assistants.

… et illustrés par des travaux pratiques et/ou des séances de laboratoire

            Les travaux pratiques prévus pour les différents cours sont à organiser sous la supervision de l’Enseignant, qui doit donner les orientations quant à la manière dont il souhaiterait que cela se fasse. Ces travaux pratiques sont assurés par des assistants permanents que l’Université Kongo a engagés pour ce faire. Ces derniers ont été sélectionnés pour être préparés à constituer le futur corps professoral de l’Université.

L’Enseignant de l’Université Kongo  doit donc les utiliser pour les y aider, et pour contribuer à ce long mais vital processus de formation de futurs formateurs. L’Université n’acceptera que les assistants visiteurs dont les compétences ne se retrouvent pas parmi les permanents. Dans tous les cas, ces assistants visiteurs doivent avoir obtenu une autorisation écrite des Services académiques avant de se présenter devant les étudiants. Il y va de leur dignité, leur sécurité, mais aussi de la crédibilité de l’Université.

L’évaluation des étudiants : c’est plus qu’une simple routine

L’Université Kongo  exige d’évaluer les étudiants de manière progressive et globale.

L’évaluation comprend :

  • Les interrogations à mi-parcours
  • Les travaux pratiques
  • Les travaux pratiques dirigés
  • L’examen à la fin de la session

Il est demandé aux enseignants de rappeler les dispositions de cotation aux étudiants au début de leurs enseignements. Cette disposition a  plusieurs avantages :

  • Elle permet de garder les étudiants présents et assidus tout le long des enseignements et des travaux pratiques, ce qui est une des conditions pour garantir l’excellence tant recherchée. La seule évaluation par les sessions d’examens ne peut permettre de gagner ce pari.
  • Elle permet en outre de veiller au bon comportement des étudiants : habillement, probité devant les enseignants et les camarades,…
  • Elle permet aussi de susciter en l’étudiant la curiosité scientifique ; l’admiration et l’imitation des enseignants, leurs maîtres ; la capacité de s’exprimer en public ; la tolérance des autres ; l’auto-évaluation.
  • Elle permet enfin de développer sur les sites de l’Université une ambiance véritablement universitaire. L’Université Kongo n’est pas une université virtuelle !

Notez aussi que les examens à l’Université Kongo  sont toujours anonymes, pour garantir l’objectivité dans la cotation.

Les travaux de jury

Le processus d’évaluation ne s’arrête pas, faut-il le rappeler, à la remise des cotes aux bureaux des jurys. L’enseignant est ensuite invité à participer aux séances de délibération, pour qu’il se prononce sur la qualité de travail de chaque étudiant. Vous voudriez – bien participer à ces séances !

  1. b) Sur le plan de l’encadrement scientifique

L’encadrement scientifique souhaité par l’Université Kongo  porte tout autant sur les étudiants que sur les assistants. Etant donné que les professeurs viennent tous en visiting, nos étudiants et nos assistants ressemblent à des « orphelins » luttant pour assurer leur apprentissage au quotidien. Aussi, l’Université voudrait-elle encourager les professeurs à consacrer une partie de leur séjour à l’encadrement scientifique.

Encadrement scientifique des Etudiants

            Il s’agit, en ce qui concerne les étudiants, de

i) leur donner des compléments d’informations sous forme de conférences,

ii) les encadrer dans la réalisation des Mémoires et Travaux de fin de cycle (TFC) dont le niveau, à quelques exceptions près, laisse de plus en plus à désirer,

iii) leur fournir davantage d’explications sur l’une ou l’autre matière du cours moins maîtrisée.

Encadrement des Assistants

En ce qui concerne les assistants, leur encadrement revêt une importance toute particulière encore, car ces derniers sont appelés à progresser au jour le jour dans la carrière. Cela n’est possible que dans la mesure où ils travaillent sérieusement à la recherche, sous l’encadrement des Enseignants. Chaque assistant permanent a été invité à avoir un Encadreur avec qui il définit un programme et des thèmes de recherche et dont il suit la réalisation périodiquement.  Ceci conduira les assistants soit à publier quelques articles, soit à préparer leurs projets de recherche doctorale.

Participation aux travaux de recherche

L’Université Kongo s’emploie à démarrer un programme de recherches et de publications. L’Enseignant de l’Université Kongo  est invité à contribuer à la dynamisation de ce programme, notamment en publiant des travaux dans la série « Travaux et recherches de l’Université Kongo  ».

  1. c) Sur le plan moral

La bonne moralité et le sérieux légendaire du peuple Kongo sur lesquels repose la force de l’Université Kongo voudraient que ses enseignants observent une conduite qui ne frise pas la morale. Diverses mauvaises pratiques ayant élu domicile dans les institutions d’enseignement supérieur et universitaire de notre pays ont terni l’image de marque et l’honneur qui devaient pourtant être caractérisés tout enseignant. Il est donc bon que l’enseignant de l’Université Kongo  veuille à sa personnalité quant à ses rapports avec les étudiants (es), à la bonne gestion des questionnaires, à sa tenue durant son séjour sur le site, au respect de ses engagements vis-à-vis la programmation des enseignements … Recevoir, par exemple, les étudiantes dans les chambres au Guest-House donne lieu à des supputations qui entament la crédibilité de l’enseignant.

Il en est de même de l’enseignant qui fait attendre les étudiants durant des semaines voire des mois avant de se rendre disponible pour assurer ses enseignements. Cette situation, fréquente à l’Université Kongo, contribue à l’élasticité des années académiques, un fléau qui discrédite notre Université et certains de nos Enseignants.

  1. d) Sur le plan de la gestion de la faculté et de l’université

Les grandes décisions et considérations sur la gestion des facultés et de l’université se prennent et sont communiquées lors de réunions des conseils de faculté. Nous vous invitons à y participer régulièrement.

Cela permettra de mieux vous impliquer dans la gestion quotidienne de l’université, et de ne pas vous considérer comme un « simple » professeur visiteur. Vous êtes plus que cela : un des artisans de cette œuvre communautaire qu’est l’Université Kongo.

  1. e) Centres de recherche

A côté de la communication des connaissances l’Université Kongo accorde une part importante à la recherche pour maîtriser et enrichir continuellement les connaissances du passé, du présent et du futur.

Elle compte cinq centres de recherche:

–  Centre International de Civilisation Kongo (C.I.CI.KO.);

–  Centre de Recherche et d’Action en Santé Publique (CRASP);

–  Centre de Promotion des Petites et Moyennes Entreprises (CE.PRO./PME);

–  Incubateurs d’entreprises (I&F Entrepreneuriat);

–  Centre des Droits de l’Homme ;

– Système d’Information Géographique (S.I.G) et de Maintenance Informatique

Par ailleurs, l’Université Kongo compte quatre supports de publication à travers lesquels sont diffusées les productions scientifiques de son personnel académique et scientifique, et de ses étudiants.

Il s’agit de :

–   Racines et croissance : revue de toutes les facultés de l’U.K ;

–   Cibles et performances : revue des sciences et mathématiques;

–   Travaux et Recherche de l’Université Kongo

–   Bulletin d’information « Echos de l’Université Kongo »

–   etc.

Les droits des enseignants

L’Université Kongo assure à ses enseignants les droits et privilèges suivants pour leur permettre de mieux accomplir les tâches ci-dessus décrites :

  • Des honoraires payés à la fin des enseignements en fonction du volume horaire du cours et du grade (PO, P, PA, CT, Ass., CPP) ;
  • Un montant forfaitaire pour le déplacement du lieu de résidence de l’enseignant aux différents sites de l’Université (Kisantu ou Mbanza-Ngungu) ;
  • Un logement (trois repas) durant le séjour sur le site ;
  • Une prime de correction des examens ;
  • Une prime d’encadrement des étudiants (Mémoires et TFC).

L’Université reconnaît que ces privilèges ne suffisent pas pour récompenser l’immense travail que les enseignants réalisent, ni non plus pour la satisfaction des besoins vitaux. L’implication de l’enseignement à l’Université Kongo procure une satisfaction qui n’a pas de prix : participer à la formation d’une élite intellectuelle qui fera la différence, dans le lot de diplômés universitaires de ce pays, et qui par conséquent constituera l’espoir de demain. Puisque notre pays souffre principalement de la piètre qualité de ses cadres, il s’agit là d’une mission noble à laquelle nous vous associons.

Conditions d’admission

Les conditions d’admission à l’Université Kongo sont les mêmes que celles de l’enseignement supérieur et universitaire en vigueur en République Démocratique du Congo fixées par les ordonnances-lois n°81-026; n°81-027 et n°81-028 du 03 octobre 1981 principalement : tout candidat à l’enseignement supérieur ou universitaire doit être porteur d’un diplôme d’Etat ou d’un autre titre jugé équivalent par le Ministère de l’Education Nationale pour les classes de recrutement. Les inscriptions se prennent, pendant la période d’inscription au siège de l’Université à Mbanza-Ngungu, à l’Extension de Kisantu et dans les bureaux de représentation à Boma, à Kinshasa, à Matadi et à Tshela. L’Université met à la disposition des candidats un formulaire de demande d’inscription. Ce formulaire dûment rempli, ainsi que d’autres documents annexes exigés, doivent être déposés aux Services Académiques de l’Université pour examen et suite à donner aux candidats.